NEWSLETTER

Ces petits riens


comédie d’Antoine Lemaire
.
mise en scène de Jean-Marc Chotteau
.
Création La Virgule
.
.
Spectacle proposé à l’abonnement
.

Du 30 janvier 2024 au 21 février 2024

Salon de Théâtre, Tourcoing [F]

.
• mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 20h00
• samedi à 17h00 - relâche le samedi 17 février à 17h00
• relâche dimanche et lundi
.

Supplémentaires le mardi 20 et mercredi 21 février à 20h00
.
Rencontre avec l’équipe artistique les mercredis et jeudis à la fin de la représentation.
.

Réserver en ligne

 

.
Production : La Virgule, Centre Transfrontalier de Création Théâtrale
En partenariat avec : Cie Thec (Cambrai)
.
Avec : Carole Le Sone, Antoine Lemaire
.
Scénographie : Jean-Marc Chotteau
Régie : Charly Caure
.
Durée du spectacle : 1h25 sans entracte environ
.
Représentations en matinées scolaires sur demande


Comment deux fois rien, (ce qui est parfois beaucoup on le sait), peut avoir des répercussions fatales sur la vie d’un couple ? Antoine Lemaire s’y entend dans la recherche de ces « petits riens », dans l’auscultation de ces vibrations intimes qui affectent les sentiments et altèrent les rapports à l’autre. Il nous en fait une nouvelle proposition à la fois comique et bouleversante dont il a le secret.

Ça commence de la façon la plus anodine qui soit. Un questionnement. Une dénégation. Et les phrases qui s’enchaînent, les questionnements, les coupes de cheveux en quatre, les demandes d’explications, et de points sur les i. Une petite discussion banale, anodine, spirituelle, entre deux personnages maîtrisant les joutes langagières. C’est badin. Ça semble sans importance.

Et pourtant, sans en avoir l’air, subrepticement, le langage faisant preuve d’une perversion insoupçonnée et d’une faculté à balader les utilisateurs qui croient être plus malin que lui, les mots se transforment en arme de destruction massive.

Avec Ces petits riens, Jean-Marc Chotteau met en scène la comédie d’Antoine Lemaire pour sa drôlerie, sa virtuosité d’écriture, et parce que, dans son intimité, elle touche à l’universel. Chacun se reconnaîtra dans les deux personnages du couple. Elle (interprétée par Carole Le Sone) et Lui (qu’incarne l’auteur) s’obstinent à chercher dans les gestes, les mots et les silences de l’autre, les moindres petites bêtes. Malgré leur singularité, chacun pourra s’y retrouver. Le public, dont on pressent les rires mais aussi certainement l’émotion, ne manquera pas de s’interroger, au final, sur le sort de ce couple, et la question du choix de la vie à deux.