NEWSLETTER

Avril


D’après le roman de Jérémie Lefebvre

Adaptation et mise en scène de Carine Bouquillon et Bruno Tuchszer

Création en janvier 2021
Grand Boucan (Lille)

Spectacle proposé à l’abonnement
.

Du 13 avril 2021 au 23 avril 2021

Salon de Théâtre, Tourcoing [F]

• lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 20h
• samedi à 17h
• relâche le dimanche

.
Rencontre avec l’équipe artistique les mercredis et jeudis
à la fin de la représentation

.
En raison des mesures sanitaires actuellement en vigueur, la jauge est pour l’instant limitée et les spectateurs sont tenus de porter un masque dès leur entrée et pour tous leurs déplacements au sein du théâtre. La tenue des pots d’après spectacle n’est pour l’instant pas permise. Les conditions d’accueil du public seront réévaluées régulièrement en fonction des préconisations gouvernementales.

Réserver / s'abonner

 

Production : Grand Boucan (Lille)
Coproduction : Espace Area (Aire sur-la-Lys), La Barcarolle EPCC de l’Audomarois, Gare-Médiathèque (Méricourt)
avec le soutien de la Région Hauts-de-France et du Département du Pas-de-Calais
.
D’après le roman de Jérémie Lefebvre
.
Adaptation et mise en scène : Carine Bouquillon et Bruno Tuchszer
.
Avec : Carine Bouquillon, Gaëlle Fraysse, Bruno Tuchszer
.
Lumières : en cours
Son : Antony Sauveplane
Vidéo : Juliette Galamez
Construction : Pierre-Yves Aplincourt
.
Durée du spectacle : 1h30 sans entracte environ - création
.
Tout public à partir de 15 ans


Paris, de nos jours. À la faveur d’une grève générale rejointe par la police et l’armée, un mouvement résolument anticapitaliste s’empare du pouvoir. En quelques jours la République vacille ; un monde nouveau se met en place : la grande distribution est nationalisée, les salaires plafonnés, la propriété et les héritages réformés...

L’équipe de Grand Boucan (À ceux qui nous ont offensés, Le Principe d’Archimède, Le Système Ribadier) s’empare du livre d’anticipation sociale de Jérémie Lefebvre paru en 2016 - avant même le mouvement Nuit debout et les Gilets jaunes -, et transpose pour la scène cette fresque au réalisme frappant.

À égale distance du rêve et du cauchemar, Avril entremêle les témoignages contrastés, les voix et les regards de dizaines de Français anonymes de tous horizons, autant de destins individuels pris dans le vent de l’Histoire.

Un kaléidoscope esquissant un futur proche pas si improbable...



La presse parle du roman de Jérémie Lefebvre

Plus que jamais d’actualité.
La Repubblica

Une grande subtilité.
Le Monde des livres

Une forme extrêmement intéressante.
France Culture

Une jubilatoire prouesse littéraire.
Les Inrockuptibles

D’une grande force cathartique.
Lire

Pas de place pour la candeur.
Libération

Glaçant et troublant.
L’Express

Difficile de ne pas se laisser prendre au jeu.
La Montagne