NEWSLETTER

La Green Box - Sweet Home


La Green Box d’après L’Homme qui rit
de Victor Hugo
suivi de
Sweet Home d’Arthur Lefebvre

Mise en scène de Claire Dancoisne

Théâtre La Licorne (Dunkerque)

Spectacle proposé à l’abonnement
.

Du 7 novembre 2019 au 23 novembre 2019

Salon de Théâtre, Tourcoing [F]

.
• mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 20h
• samedi à 17h
• relâche les dimanches et lundis

.
Complet les 07, 08, 14 et 21 novembre
.
Les mercredis et les jeudis, rencontre avec l’équipe artistique
à la fin de la représentation

Réserver / s'abonner

 

Production : Théâtre La Licorne (Dunkerque)
.
La Green Box
Écriture et mise en scène : Claire Dancoisne
Avec : Olivier Brabant ou Léo Smith en alternance
Assistante à la mise en scène : Rita Tchenko
Création de masque : Francis Debeyre
Construction objets : Chicken
Construction décor : Alex Herman
Création sonore : Alexandre Desitter
Photos : Christophe Loiseau, Chicken, Jeanne Smith
.
Sweet Home
De : Arthur Lefebvre
Mise en scène et scénographie : Claire Dancoisne
Avec : Rita Tchenko
Création musicale : Maxence Vandevelde
Création objets : Maarten Janssens, Olivier Sion
Construction décor : Alex Herman
Peintures : Chicken
Création toile de fond : Detlef Runge
Photos : Christophe Loiseau
.
Durée de la soirée : 2h00 entracte compris
(40 mn / entracte / 50 mn)
.
Tout public à partir de 13 ans


Vidéo

Phototèque


Claire Dancoisne, qui excelle dans le théâtre d’objets et les arts marionnetiques, propose une soirée diptyque avec des spectacles courts que la proximité et l’intimité du Salon de Théâtre serviront à merveille.

La Green Box c’est L’Homme qui rit d’Hugo raconté par le loup. L’épopée de Gwynplaine, un gamin abandonné par ses ravisseurs après lui avoir tailladé sur le visage le sourire du Joker. Un gamin ramassé par un forain, qui en fait une lucrative attraction pour le petit peuple et les Seigneurs d’Angleterre... Dans son castelet, un comédien masqué, le bien-nommé loup Homo, se fait le témoin de l’errance, du succès et de la chute d’une galerie de personnages tragiques pour qui le rire est une arme féroce. Il tend aux hommes le miroir de leur propre bestialité.

Une femme sans âge part à la reconquête de son "Sweet Home". Elle était la première habitante de l’immeuble banal où elle s’est recluse. Puis d’autres sont venus. Trop bêtes, trop sales, trop bruyants, trop nombreux, trop tout. Cet immeuble doit lui revenir. Elle va faire place nette, éradiquer sans états d’âme ces voisins usurpateurs. Dans l’ombre de sa cuisine, la machine est en marche ; sans vergogne elle invente stratégies, coups fourrés et coups bas pour provoquer l’exode massif.



La presse parle de La Green box

Avec sa manière si particulière de faire de la marionnette, en rue comme en salle, Claire Dancoisne ne cesse de nous surprendre, et cela fait 30 ans que ça dure.
Thierry Voisin Rossi, L’Humanité

De ce récit romantique et brutal, tendre, acide et finalement triste, Claire Dancoisne tire une fable étrange, drôle et inquiétante.
Gérald Rossi, L’Humanité

Quoi de plus pertinent que de plonger le spectateur dans cette improbable matière hugolienne au moyen de masques, de maronnette, de machines artisanales, de ferraille portée par une inventivité débridé, signature de la Compagnie depuis toujours.
Françoise Objois, Actu.fr

La presse parle de Sweet Home

Cette fable domestique, nantie d’humour noire est jouée dans un décor en trompe-l’œil, avec jouets mécanisés et détournés ; par une comédienne hors du commun, Rita Tchenko. À la fois fantasque, nerveuse et mystérieuse, elle interroge avec malice et mordant les rapports que nous entretenons avec les autres. Un spectacle de marionnettes singulier et jubilatoire.
Télérama

Une épatante farce au vitriol où se reconnaîtront tous les teigneux.
Le Canard Enchaîné

Extraordinairement inventif. Cette courte nouvelle à l’écriture très visuelle est un bijou de méchanceté sur un océan de solitude.
Vaucluse matin

Une pantomime à faire pâlir le plus perfectionné des pantins.
Anaïs Heluin, L’Humanité

Comme toujours dans les spectacles de La Licorne, les images créées sont stupéfiantes et les comédiens et manipulateurs offrent à celle qui les dirige un talent à la mesure de ses ambitions et de ses exigences.
La Terrasse